Comment fonctionne un vélo électrique ?

Publié dans Nouveautés sport le 20 mai 2019
Comment fonctionne un vélo électrique ?

De nombreuses personnes optent pour les engins électriques comme les vélos à assistance électrique. Ces derniers ne polluent pas l’environnement, car ils fonctionnent grâce à une batterie. Les vélos électriques, aussi appelés e-vélo, sont  de plus en plus appréciées car ils sont pratiques pour aller au travail ou en cours. Pour les sportifs qui aiment garder la forme, les vélos électriques sont fortement conseillés. Mais, comment fonctionne un vélo à assistance électrique ? Il fonctionne comme un vélo classique avec en plus l'assistance électrique qui permet de gravir des pentes et de faire de longues distances puisqu’ils peuvent aller jusqu’à 45 km. Découvrez les avantages et les inconvénients du vélo électrique et comment le choisir.

 

Le fonctionnement d'un vélo à assistance électrique

 

Le vélo à assistance électrique ne peut avancer que si vous commencez à pédaler grâce aux capteurs de pédalage situés au niveau du pédalier. En pédalant, vous alimentez le moteur du vélo. Vous pourrez facilement régler le niveau d’assistance. Chez certains vélos à moteur, il y a l’option «assistance piéton». Cette dernière vous permet de faire avancer votre vélo sans avoir à pédaler. Il pourra alors avancer avec une vitesse max de 6 km/h. Notez, quand même, que ce ne sont pas tous les vélos qui proposent cette option. Si vous ne comptez pas rester sur les pistes cyclables, choisissez plutôt un VTT électrique pour les balades en pleine nature.

 

Vélo électrique : comment ça marche ?

 

Si vous pensez qu’en achetant un vélo à assistance électrique, vous ne fournirez plus aucun effort, vous vous trompez. Comme son nom l’indique, le moteur joue le rôle d’assistant, il ne fera pas tout le travail à votre place. Cela signifie qu’une fois que vous arrêterez de pédaler, le vélo s’arrêtera automatiquement puisque ce sont les mouvements de la pédale qui permettent au capteur d’envoyer un signal électrique au contrôleur.

 

Il y a plusieurs niveaux d’assistance électrique. Sachez néanmoins que la vitesse maximale autorisée, dans un Etat européen, est de 25 km/h. Et bien qu’il y ait différents types d’assistance, il ne faut pas minimiser le niveau d’assistance dans le fonctionnement vélo électrique.

 

  • L’assistance par rotation du pédalier : c’est la rotation qui déclenche l’assistance. C’est le capteur qui détecte toute rotation.
  • L’assistance par capteur de pression : la pression exercée sur la pédale déclenche la mise en marche du moteur. De ce fait, plus vous pédalez et plus l’énergie fournie est importante.
  • L’assistance par capteur d’effort : le pédalage et la cadence déterminent la puissance fournie par le moteur. Plus votre cadence est forte, plus l’assistance augmente.
  • L’assistance par tension de la chaîne : vous devez systématiquement pédaler pour faire avancer le vélo, car la puissance se trouve dans la chaîne du vélo.

 

Certains vélos à assistance sont équipés d’un cadran grâce aulequel vous pourrez suivre l’allure à laquelle vous roulez. Ce dernier vous permettra également de contrôler votre vitesse moyenne. Si tous ceci est bien trop compliqué pour vous, que vous ne comprenez toujours pas comment fonctionne un vélo électrique, pas de panique. Vous recevrez un schéma fonctionnement vélo électrique lors de votre achat.

 

Quel vélo à assisstance électrique choisir ? 

 

Avant d’acheter un vélo à assistance électrique, vous devrez comparer les différents modèles pour choisir le vôtre.

 

Choisissez un vélo avec une bonne capacité de batterie

 

Choisissez votre vélo en fonction de sa capacité de batterie et de son moteur. Ne vous arrêtez pas au design, qui peut être trompeur. Il faut dire que les e-vélos ne sont pas vraiment abordables. Alors, mieux vaut ne pas se tromper ! Comme son nom l’indique, le vélo électrique est plus qu'un vélo classique puisqu’il fonctionne grâce à une batterie et un moteur. Pour mettre en route votre engin, vérifiez bien la charge de la batterie. À noter que la place de la batterie et du moteur varie en fonction du vélo.

 

Optez pour un vélo éllectrique pliable

 

Sachez que des vélos électriques pliables sont tout aussi résistants en plus d’être bien plus pratiques. Ils sont idéals pour une utilisation quotidienne et pour des trajets assez courts. Ainsi, si vous voulez utiliser votre vélo pour aller au travail ou pour aller en cours, vous pouvez choisir un vélo électrique pliant. Étant donné qu’ils peuvent être pliés, vous aurez la possibilité de le ranger facilement, si vous prenez le bus ou le train. Vous pouvez même le transporter dans le coffre de votre voiture.

 

Concevez vous-même votre vélo éllectrique

 

Savez-vous que vous pouvez confectionner un vélo électrique pas cher en le fabriquant vous-même ? Achetez une batterie, une roue électrique et transformez votre vieux vélo en bolide ! Vous pourrez choisir la capacité de votre batterie et même son emplacement. La batterie plomb, est un peu encombrante, mais elle est facile à manier et très légère. La batterie lithium, quant à elle, est plus pratique et possède une plus grande autonomie. Changez la roue avant de votre vélo pour une roue électrique.

 

Calculez la capacité de la batterie pour choisir votre vélo électrique

 

Pour bien choisir son vélo, il vous faudra connaître quelques tout ce qui est nécessaire au vélo électrique et son fonctionnement. Découvrez comment choisir votre vélo en fonction de la capacité de sa batterie. Tout le fonctionnement de votre vélo réside dans sa capacité  électrique. Il vous faudra donc le choisir avec soin en fonction de son moteur, sa batterie et sa puissance.

 

Comment savoir quelle batterie est l’idéale ?

 

Pour répondre à cette question, il faut prendre en compte 2 facteurs :

  • le voltage de la batterie
  • et sa capacité ou sa puissance

 

Vérifiez le type de batterie : s’agit-il d’une batterie en plomb ou d’une batterie lithium ? Le mieux, c’est de choisir un modèle avec une batterie lithium. Pour choisir votre vélo électrique, misez sur la capacité de la batterie. En fonction de l’autonomie dont vous aurez besoin, vous pouvez déterminer la capacité idéale.

 

Comment calculer cela ? C’est simple. Il faut vous baser sur son ampérage et son kilométrage : 1 Ah (Ampère heure) équivaut à 4 km de route. Ce qui signifie qu’une batterie vélo électrique de 10 Ah vous permettra de parcourir près de 40 km. Si votre indicateur kilométrique montre que vous en faites plus, choisissez une batterie de 20 Ah.

 

Pour les vélos électriques, il y a différents voltages allant de 24 V à 48 V. Si votre vitesse est d’environ 30 km/h et que la puissance du vélo est comprise entre 400 W en puissance nominale et 800 W en puissance maximale, le voltage conseillé est de 36 V. Si vous avez besoin d’un vélo qui soit puissant et rapide, optez pour une batterie de 48 V. Votre vitesse sera de 40 km/h avec une puissance comprise entre 600 W et 1200 W. Tout dépend de votre utilisation. Normalement le vélo sera vendu avec son chargeur de batterie car il dépend du voltage de cette dernière. Vérifiez bien la connectique, il faut qu’elle soit identique.

 

Sachez également identifier un bon moteur électrique d’un mauvais moteur. Choisissez le type de moteur qui vous convient le mieux.

 

  • Les vélos à moteurs pédaliers : Le moteur Yamaha, par exemple, offre l’assistance la plus complète. Non seulement ces moteurs sont fiables, mais ils sont également efficients. Si vous cherchez la puissance moteur sans que le vélo soit nécessairement utilisé à des fins sportives, les moteurs pédaliers sont conseillés.
  • les vélos électriques à moteurs situés dans les roues : ils sont moins coûteux car réservés à l’entrée de gamme.

[LABEL_PRODUCTS]

Coraline AEIMERTON est l'auteur de cet article

Partagez cet article